Couper les pointes des cheveux crépus ou frisés soi-même!

Rholala, je ne me souviens plus de la dernière fois où je suis allée chez le coiffeur. Je ne suis pas particulièrement préoccupée par la longueur de mes cheveux. J’aime en prendre soin mais j’aime aussi couper les pointes au moins une fois/semestre. Je les coupe régulièrement pour éviter la casse. Je déteste avoir les cheveux longs et fourchus. En hiver, nos cheveux frottent régulièrement nos manteaux, si nous n’avons pas de coiffure protectrice ( voir la définition  ) ou d’astuces  pour éviter d’avoir des pointes fourchues,  on se retrouve au printemps  les cheveux hirsutes. J’utilise en général deux méthodes pour couper mes pointes (même si je préfère une des deux méthodes).

 

Le matériel à utiliser:  une paire de ciseaux et deux miroirs.

Voici la paire de ciseaux que j’utilise :

20140524_101409

D’une hauteur de 16cm,  je l’utilise car je n’ai pas de longs cheveux. Je vous conseille pour vos coupes « fait main » ou pour la coupe des pointes fourchues l’utilisation de ciseaux en acier inoxydable. Une paire de ciseaux que vous utilisez uniquement pour vos cheveux. Image ci-dessous:

 

shopping

 

La 1ère méthodeCouper ses pointes après avoir lissé ses cheveux.

 

C’est la méthode que je préfère. En général le coiffeur coupe les cheveux caucasiens lorsqu’ils sont humides. Il est préférable de couper le cheveux crépu ou frisé lorsqu’il est sec. Humide ou sec, le cheveu crépu n’a pas la même longueur. Humide il  rétrécit. Lorsqu’il est sec et lissé, on voit sa vraie longueur et on limite le risque de couper trop de cheveux. Si vos cheveux sont colorés comme les miens, si vos boucles ne sont pas uniformes, si vous ne souhaitez pas couper trop de cheveux, privilégiez cette première méthode.

couper-pointes-cheveux-crépus-manoibema

La méthode 2 : couper ses cheveux humides

Cette méthode consiste à faire des petites vanilles sur cheveux humides et couper les vanilles une par une de 1 à 2 cm là où elles ont rétréci. Il faut repérer la fourche et couper au bon niveau. Je fais les vanilles après le shampooing + les autres étapes de ma routine capillaire.

 

GEDSC DIGITAL CAMERA

 

Je n’ai malheureusement pas pu prendre de photos lorsque j’ai coupé mes pointes le mois dernier, alors je vous mets une photo prise il y a quelques années (j’avais encore deux textures de cheveux: défrisé et crépu). La photo avait été prise quand je coupais mes cheveux (la partie défrisée). Cela vous donne une idée de la taille des vanilles que je fais quand je coupe mes cheveux humides. Cette méthode est pratique lorsqu’on n’a pas les cheveux poreux. Je ne conseille pas cette méthode si on n’a pas envie de couper trop de cheveux, car comme je vous l’ai dit plus haut, humide, le cheveu crépu se rétrécit.

Pourquoi est-ce que j’utilise aussi  la « méthode 2 » pour couper mes pointes? Parce que je n’aime plus avoir de longs cheveux. Adolescente, j’ai toujours eu de longs cheveux naturels. Avoir de la longueur n’est pas du tout ma préoccupation, car je sais que si j’arrête de couper mes cheveux régulièrement (je les coupe régulièrement et ne me contente pas parfois de couper juste les pointes), ils seront très longs. Je prends soin de mes cheveux, j’ai une routine capillaire adaptée aux besoins de mes cheveux. Quand mes cheveux ne poussent plus, je connais assez souvent la raison/les raisons. J’ai souvent l’habitude de dire que mes cheveux me parlent et parfois je les écoute et parfois non, ce qui peut expliquer à un moment où un autre qu’ils poussent plus ou moins. Bon euh je vous rassure, je n’entends pas du tout des voix et j’ai bien la tête sur mes épaules.

 

 

Astuce pour lutter contre les pointes fourchues: On a assez souvent tendance à appliquer les produits hydratants beaucoup plus sur les racines que sur les pointes. Nos pointes sont aussi fragiles, il faut en prendre soin. Je divise mes cheveux par section (quatre ou 6) et je commence par appliquer de l’huile hydratante sur les pointes et ensuite j’applique le produit sur le reste des cheveux.

manoibema-cheveux-crepus

Lorsqu’on a les cheveux crépus ou bouclés on hésite parfois à couper les pointes, car on a peur de perdre de la longueur. S’il faut choisir entre avoir des cheveux en bonne santé, sans fourches et  avoir des cheveux longs , abimés, avec des fourches, je choisis la première option et vous?

013

 

Publicités

Ma wishlist de produits capillaires

Depuis que j’ai retrouvé la nature de mes cheveux,j’ai testé des produits de certaines marques. Il a toujours été plus facile pour moi de trouver des produits de la marque Garnier (masque, shampooing etc). J’ai testé beaucoup de produits avant de connaitre mon type de cheveux, avant de faire le test de porosité et d’identifier le besoin réel de mes cheveux. La conséquence ne s’est pas fait attendre, je trouvais que ces produits n’étaient pas bons, alors qu’en fait ils n’étaient pas du tout adaptés au besoin réel de mes cheveux. Pour mes cheveux je préfère des produits sains (pour les shampooing par exemple, des shampooings sans silicone et sans paraben)

Aujourd’hui je fais plus attention. Je reste toujours fan de la marque Shea Moisture, que j’ai découvert sur la blogosphère, mais je veux tester les produits de « Les secrets de Loly » marque française.Pendant plus d’un an j’ai utilisé le shampooing (Yucca Baobab Shampoing), l’Après-shampoing  (Yucca Baobab Shampoing) et la crème de définition des boucles (Curl Enhancing Smoothie) .Je suis satisfaite des trois produits. J’aurais pu me pencher vers la gamme orange, celle qu’on conseille assez souvent au cheveux crépus mais mes cheveux avaient besoin d’être fortifiés et c’était la gamme qu’il me fallait. Quand à la crème de définition des boucles de Shea Moisture, elle ne limite pas mes frissotis mais elle hydrate  très bien mes cheveux. Ce que j’apprécie particulière c’est son odeur (c’est ma best) j’adore!!! La crème est onctueuse, elle ne colle pas et ne laisse aucun résidus sur les cheveux. Elle fait partie intégrante de ma routine capillaire.Le top des top!

Bref…. Après avoir testé ces produits américains que j’ai introduit dans ma routine capillaire, j’ai envie de tester des produits français adaptés au cheveu crépu (je reste tout de même fidèle à la marque shea moisture mais j’avoue que je préfère consommer français quand cela est possible). Chauvin moi?? Nooooon  je veux juste du MADE IN FRANCE.

Les produits de la marque que je testerai les prochains mois sont ceux de « Les Secrets de Loly« 

 

473220_422800157746756_895815322_ocrédit photo les secrets de Loly

Sur mon banc d’essai: le shampoing soin Sunshine red, la chantilly de Karité et le masque nourrisant (Repair Time) à base d’Aloé Vera. La marque fait actuellement un promo  sur son site (c’est pas plus mal pour un premier achat). Un smoothie de 130 ml est offert pour un achat d’une valeur de 45 euros  (offre valable jusqu’au 14 avril). Si on clique sur le bouton « j’aime » du site on obtient un bon de réduction de 5 euros. Comme dirait Jean-Marc Généreux de danse avec les stars, « j’achète ».

 

013

 

Le démêlage du cheveu crépu, frisé ou bouclé

20140313112219  L’une des étapes importante après le shampooing est le démêlage des cheveux crépus.Certains parents n’ont pas toujours les bons gestes et oublient de démêler les cheveux de leurs enfants après un shampooing. Aucun enfant même le moins douillet, n’aime qu’on lui peigne les cheveux sans les avoir démêles. N’oublions pas que nous avons tous plus ou moins un cuir chevelu sensible.

Le produit indispensable pour nos  loulous c’est l’après-shampooing.Le cheveux crépu ou frisé est un cheveu qui est très sec, plus que le cheveux caucasien ou asiatique, il a besoin de beaucoup d’hydratation et il a aussi besoin d’être démêlé.

Il m’arrive de lire assez régulièrement sur la toile (forums ou groupes facebook)  le désintéressement que certaines femmes métisses ou noires ont d’avoir le cheveu frisé ou crépu car elles gardent un mauvais souvenir de leur enfance (douleur lorsqu’on leur faisait des tresses, douleur pendant le shampoing, douleur quand leurs cheveux pas démêlés étaient peignés).

L’accessoire utile pour un bon démêlage: un peigne à dents larges ou un peigne afro.

Quand démêler le cheveu frisé, crépu ou bouclés?: Après le shampooing et l’après shampooing sur cheveux mouillés.

Quel après-shampooing pour les tifs frisés/bouclés/crépus?:  Ceux qui ont le moins  de silicone ou pas du tout de silicone.Ceux qui sont adaptés à la nature de ces cheveux. Si les cheveux sont secs, laisser poser l’après-shampooing pour optimiser son action. Cet étape est utile pour les cheveux qui ont tendance à s’emmêler.

Comment démêler le cheveu crépu?: Le démêlage peut se faire avec les doigts ou avec un peigne à dents larges.

Le démêlage du cheveu après le shampooing et l’AS (Après-Shampooing): Après le shampooing, mettre l’après-shampooing (clarifiant ou hydratant) sur les cheveux  mouillés.Localiser si cela s’avère nécessaire l’application de l’après-shampooing sur les demi-longueurs ou les pointes pour faciliter le démêlage.Séparer les cheveux en quatre sections.Commencer avec douceur et délicatesse le démêlage des cheveux mouillés par les pointes, puis progressivement démêler  les demi-longueurs ou longueurs.Utiliser un peigne à  dents larges pour démêler les cheveux toujours mouillés.Démêler de préférence le cheveux après l’après- shampooing. Ne forcez surtout pas s’il y a des nœuds. S’il s’agit d’un enfant, il détestera le shampooing, ses cheveux et gardera un mauvais souvenir de tous les shampooings que vous lui aurez fait. La douceur et la délicatesse pendant la phase de démêlage du cheveu crépu, bouclé ou frisé évite la casse. Ne pas hésiter à utiliser de nouveau l’après-shampooing ou un masque pour faciliter le démêlage s’il y a trop de nœuds.

Le démêlage des cheveux d’un enfant: Rassurer l’enfant, lui parler et se rassurer qu’on a le geste délicat et qu’on ne tire pas sur les racines. Pour cela tenir la mini-couette avec une main sans trop serrer et tenir le peigne à dents larges avec l’autre main.

Pour le coiffage: Eviter de brosser régulièrement le cheveu bouclé sinon la boucle sera déstructurée  et le cheveux cotonneux.Coiffer au doigt ou avec un peigne à dents larges ou peigne afro.

Attention: ne pas utiliser le shampooing clarifiant toutes les semaines. Il est utile pour le nettoyage en profondeur des cheveux. Utiliser de préférence un shampooing hydratant et inclure un shampoing clarifiant uniquement si vous avez l’impression que vos cheveux ou ceux de votre enfant sont saturés par l’utilisation de gels ou produits avec silicone.

20140314100925Produits utilisés: Shampooing de Shea Moisture, Après-shampooing de Shea Moisture, Leave-in Conditionner de African Pride.

013

Mésaventure à Saint-Cyprien

Mon coup de gueule après avoir été au quartier  Saint-Cyprien à Toulouse,  à la recherche de la mèche Kinky pour faire des fausses dreadlocks:

1ère boutique : propre et bien rangée. Il faut retourner chaque produit pour voir le prix. Pas de prix affiché. Espace aéré mais pas de conseils ni de coaching  de la clientèle. Sur les rayons de produits: aucun produit à la compo clean. La vendeuse était au téléphone et me jette à peine un regard.

2ème boutique: la vendeuse est avenante. Espace aéré et propre. Petit espace coiffure. « Cool », me dis-je ? Elle me donne des conseils pour le choix de la mèche. Oh miracle je trouve l’éco styler à l’huile d’Olive. Mon choix après avoir été dans toutes les boutiques s’est finalement porté sur celui là même si elle n’avait pas la marque de mèche que je recherchais.

3ème boutique : Il y a des mèches,  mais pas celle que je veux. Il y a aussi et encore un espace coiffure.Pas assez de luminosité, c’est un vrai capharnaüm. Je regarde la tête de la vendeuse/Coiffeuse (de vieux rajouts) et me dit « ce n’est pas ici que j’achèterai mes mèches et que je me ferai coiffer». La vendeuse était au téléphone

4ème boutique: Je reconnais  le kaba (vêtement traditionnel d’une tribu du Cameroun) et l’accent. La vendeuse était aussi au téléphone.  « Encoreee » me dis-je ? Au fond de la boutique, j’aperçois une dame et un enfant qu’on coiffe. Encore un espace coiffure aménagé. Des cheveux  jonchent le sol. Des cartons de mèches sont posés ici et là. Me voilà entrain de fouiller dans les cartons  tout en disant à mon fils de ne toucher à rien. Je me tourne finalement vers la vendeuse (toujours au téléphone) et lui dit ce que je cherche. Elle me montre des mèches dans un carton. Je lui réponds « mais c’est écrit twist braid, ce ne sont pas des mèches pour les locks ça !! ». Elle me dit « oui c’est pour les vanilles ». Pas la peine d’insister, elle n’a rien compris à ma demande.Hum !!! No more comment je sors de là sans rien acheter.

5ème boutique: Je tombe à nouveau sur une vendeuse au téléphone.Je lui pose une question elle me répond à peine et garde son combiné collé à l’oreille. Mais elle a tout même pu réprimander mon fils qui touchait aux mèches, mais pas un mot, pas un sourire. Espace pas aéré. Encore et toujours les même produits pas « clean ». Elles ont toutes les mêmes fournisseurs? Je sors de là une fois de plus déçue.

6ème boutique: Oh Seigneur!! La vitrine ne paye pas de mine!! L’odeur!!!J’ai failli rebrousser chemin, mais je tenais à acheter mes mèches. J’entre mon Dieu « l’odeur » !! J’aurais dû rebrousser chemin  mais je tenais à mes mèches, peu importe le prix que cela allait me coûter.  Elle aussi était au téléphone (« Décidément elles sont bien occupées ces entrepreneuses afros » me dis-je?). On a dû mal à reconnaître les articles, pas assez de luminosité dans le magasin et c’est un vrai bordel. J’aperçois un article où c’est écrit « satin bonnet ». Je me dis « youpii j’ai un bonnet en satin ». Le bonnet était en réalité un bandeau, pas du tout en satin, made in china, il n’y avait pas d’étiquette sur le produit. Je demande le prix à la vendeuse. Elle me répond « regardez sur celui qui est à côté » en essayant de parler un français presque correct. Je sors de là  désabusée et  déçue.

On se croirait à Château Rouge à Paris. Je comprends une fois de plus pourquoi je ne vais jamais dans  ces espaces de ventes dédiés aux femmes noires.A Paris, certes on a Château Rouge mais on aussi des  espaces de ventes cosy et girly dédiés aux femmes noires. A Toulouse on ne trouve aucun espace de beauté, digne de ce nom, dédié à la femme noire.

Est-ce parce qu’il n’y a pas de femmes noires ? Non je ne pense pas

Est-ce parce qu’elles ne sont pas aussi à cheval sur la beauté noire que les femmes de Paris? Encore une fois non.

Quand est-ce que les vendeurs afros qui s’adressent aux femmes noires, répondront-ils au besoin réel de ces femmes ?Et ils sont surpris que des femmes normales se retrouvent au devant de la scène, en faisant des vidéos sur youtube, en créant des pages et comptes facebook où elles font du coaching, en créant des concepts qui répondent au besoin des femmes noires.

Ces femmes normales ont compris ce que veulent les femmes.

Ces femmes normales ne sont pas là juste pour vendre mais pour répondre aux besoins réels des femmes.

Ces femmes normales sont à l’écoute et aiment ce qu’elles font.

Ce sont comme on les appelle : des hairloveuses, make-up loveuses

Les grands distributeurs ont compris qu’il faut compter sur elles pour séduire la femme noire française et la femme noire qui vit en France, mais les petits revendeurs ont encore du chemin à faire. Nous avons fort heureusement eu un espace de vente de produits (shea moisture, Jane Carter Solutions) ouvert il y a un an à l’espace saint-Georges. Cela donne du baume au coeur.

May my dream come true.

 

013

Arrêt du défrisage: choix difficile !

Image  Il y a plus de 4 ans, j’ai décidé d’arrêter le défrisage et de retrouver la texture d’origine de mes cheveux crépus.

Ce n’était pas la première fois que je faisais une telle démarche. Sur la photo de ce billet, je n’ai pas d’extensions, c’était mes cheveux défrisés.

Le cheveux comme les yeux, la bouche, à mon sens peuvent sublimer une femme.

En changeant de coiffure, on change de tête, on devient une autre femme pour son homme mais souvent et surtout pour soi. On devient une Tina Turner, une Whithney Houston, une Halle Berry,une Beyoncé, une Rihanna…Toutes ces femmes noires ou métisses dont on a admiré la beauté ou dont on admire encore la beauté. Ces icônes qui sont nos modèles et qui deviennent aussi parfois ceux de nos enfants.

Lorsqu’on nait, le premier modèle est notre mère, si on en a la chance de l’avoir auprès de nous. On se  tourne ensuite vers la société qui nous renvoie des stéréotypes, des icônes auxquelles on s’identifie.

Pourquoi l’arrêt du défrisage? Une envie de changer de tête mais la raison principale était surtout la baisse de soins que j’apportais à mes cheveux défrisés. Je n’avais aucune routine capillaire et ne respectais plus aucune des bonnes habitudes que j’avais adopté pendant la période où j’avais le cheveu défrisé.

Mon énième retour au naturel n’a pas été facile. Je vis en province et trouver des produits capillaires dits sains (sans composition chimique qui altère le cheveu) était mission impossible.

Les solutions que trouve une femme noire ou métisse qui vit en province sont assez souvent: l’achat de produits inadaptés à leurs besoins réels dans ce qu’on nomme assez souvent les « Afro shop » (boutique spécialisée dans la vente de produits cosmétiques pour peaux noires ou métisses), la commande de produits en Afrique, aux caraïbes ou aux USA, et le surf sur la toile à la recherche de produits adaptés. La geek que je suis a rapidement  adopté la seconde solution.

A ma grande surprise je découvre une « communauté »  de nappies. Drôle de nom me dis-je?Qu’est-ce que ça encore?Mon moteur de recherche préféré  s’avère une fois de plus être d’une grande utilité.Je découvre que Nappy est  le titre d’un documentaire fiction français de 2003 réalisé par le photographe Danakil. Ce dernier présente à travers des courts portraits des adolescents issus de la jeunesse dorée parisienne. Mais quelle rapport entre les femmes noires aux cheveux crépus et la jeunesse dorée de Neuilly-Auteuil-Pereire-Passy?
Si on veut aller encore plus loin on ne peut s’empêcher de penser aux couches Huggies Nappy (La mère que je suis n’a pas pu s’empêcher de faire la comparaison).

Le choix du nom nappy pour désigner ces femmes qui ont décidé de retourner au naturel pour revendiquer une certaine identité me fait encore aujourd’hui sourire.

013