Couper les pointes des cheveux crépus ou frisés soi-même!

Rholala, je ne me souviens plus de la dernière fois où je suis allée chez le coiffeur. Je ne suis pas particulièrement préoccupée par la longueur de mes cheveux. J’aime en prendre soin mais j’aime aussi couper les pointes au moins une fois/semestre. Je les coupe régulièrement pour éviter la casse. Je déteste avoir les cheveux longs et fourchus. En hiver, nos cheveux frottent régulièrement nos manteaux, si nous n’avons pas de coiffure protectrice ( voir la définition  ) ou d’astuces  pour éviter d’avoir des pointes fourchues,  on se retrouve au printemps  les cheveux hirsutes. J’utilise en général deux méthodes pour couper mes pointes (même si je préfère une des deux méthodes).

 

Le matériel à utiliser:  une paire de ciseaux et deux miroirs.

Voici la paire de ciseaux que j’utilise :

20140524_101409

D’une hauteur de 16cm,  je l’utilise car je n’ai pas de longs cheveux. Je vous conseille pour vos coupes « fait main » ou pour la coupe des pointes fourchues l’utilisation de ciseaux en acier inoxydable. Une paire de ciseaux que vous utilisez uniquement pour vos cheveux. Image ci-dessous:

 

shopping

 

La 1ère méthodeCouper ses pointes après avoir lissé ses cheveux.

 

C’est la méthode que je préfère. En général le coiffeur coupe les cheveux caucasiens lorsqu’ils sont humides. Il est préférable de couper le cheveux crépu ou frisé lorsqu’il est sec. Humide ou sec, le cheveu crépu n’a pas la même longueur. Humide il  rétrécit. Lorsqu’il est sec et lissé, on voit sa vraie longueur et on limite le risque de couper trop de cheveux. Si vos cheveux sont colorés comme les miens, si vos boucles ne sont pas uniformes, si vous ne souhaitez pas couper trop de cheveux, privilégiez cette première méthode.

couper-pointes-cheveux-crépus-manoibema

La méthode 2 : couper ses cheveux humides

Cette méthode consiste à faire des petites vanilles sur cheveux humides et couper les vanilles une par une de 1 à 2 cm là où elles ont rétréci. Il faut repérer la fourche et couper au bon niveau. Je fais les vanilles après le shampooing + les autres étapes de ma routine capillaire.

 

GEDSC DIGITAL CAMERA

 

Je n’ai malheureusement pas pu prendre de photos lorsque j’ai coupé mes pointes le mois dernier, alors je vous mets une photo prise il y a quelques années (j’avais encore deux textures de cheveux: défrisé et crépu). La photo avait été prise quand je coupais mes cheveux (la partie défrisée). Cela vous donne une idée de la taille des vanilles que je fais quand je coupe mes cheveux humides. Cette méthode est pratique lorsqu’on n’a pas les cheveux poreux. Je ne conseille pas cette méthode si on n’a pas envie de couper trop de cheveux, car comme je vous l’ai dit plus haut, humide, le cheveu crépu se rétrécit.

Pourquoi est-ce que j’utilise aussi  la « méthode 2 » pour couper mes pointes? Parce que je n’aime plus avoir de longs cheveux. Adolescente, j’ai toujours eu de longs cheveux naturels. Avoir de la longueur n’est pas du tout ma préoccupation, car je sais que si j’arrête de couper mes cheveux régulièrement (je les coupe régulièrement et ne me contente pas parfois de couper juste les pointes), ils seront très longs. Je prends soin de mes cheveux, j’ai une routine capillaire adaptée aux besoins de mes cheveux. Quand mes cheveux ne poussent plus, je connais assez souvent la raison/les raisons. J’ai souvent l’habitude de dire que mes cheveux me parlent et parfois je les écoute et parfois non, ce qui peut expliquer à un moment où un autre qu’ils poussent plus ou moins. Bon euh je vous rassure, je n’entends pas du tout des voix et j’ai bien la tête sur mes épaules.

 

 

Astuce pour lutter contre les pointes fourchues: On a assez souvent tendance à appliquer les produits hydratants beaucoup plus sur les racines que sur les pointes. Nos pointes sont aussi fragiles, il faut en prendre soin. Je divise mes cheveux par section (quatre ou 6) et je commence par appliquer de l’huile hydratante sur les pointes et ensuite j’applique le produit sur le reste des cheveux.

manoibema-cheveux-crepus

Lorsqu’on a les cheveux crépus ou bouclés on hésite parfois à couper les pointes, car on a peur de perdre de la longueur. S’il faut choisir entre avoir des cheveux en bonne santé, sans fourches et  avoir des cheveux longs , abimés, avec des fourches, je choisis la première option et vous?

013

 

Publicités

Arrêt du défrisage: choix difficile !

Image  Il y a plus de 4 ans, j’ai décidé d’arrêter le défrisage et de retrouver la texture d’origine de mes cheveux crépus.

Ce n’était pas la première fois que je faisais une telle démarche. Sur la photo de ce billet, je n’ai pas d’extensions, c’était mes cheveux défrisés.

Le cheveux comme les yeux, la bouche, à mon sens peuvent sublimer une femme.

En changeant de coiffure, on change de tête, on devient une autre femme pour son homme mais souvent et surtout pour soi. On devient une Tina Turner, une Whithney Houston, une Halle Berry,une Beyoncé, une Rihanna…Toutes ces femmes noires ou métisses dont on a admiré la beauté ou dont on admire encore la beauté. Ces icônes qui sont nos modèles et qui deviennent aussi parfois ceux de nos enfants.

Lorsqu’on nait, le premier modèle est notre mère, si on en a la chance de l’avoir auprès de nous. On se  tourne ensuite vers la société qui nous renvoie des stéréotypes, des icônes auxquelles on s’identifie.

Pourquoi l’arrêt du défrisage? Une envie de changer de tête mais la raison principale était surtout la baisse de soins que j’apportais à mes cheveux défrisés. Je n’avais aucune routine capillaire et ne respectais plus aucune des bonnes habitudes que j’avais adopté pendant la période où j’avais le cheveu défrisé.

Mon énième retour au naturel n’a pas été facile. Je vis en province et trouver des produits capillaires dits sains (sans composition chimique qui altère le cheveu) était mission impossible.

Les solutions que trouve une femme noire ou métisse qui vit en province sont assez souvent: l’achat de produits inadaptés à leurs besoins réels dans ce qu’on nomme assez souvent les « Afro shop » (boutique spécialisée dans la vente de produits cosmétiques pour peaux noires ou métisses), la commande de produits en Afrique, aux caraïbes ou aux USA, et le surf sur la toile à la recherche de produits adaptés. La geek que je suis a rapidement  adopté la seconde solution.

A ma grande surprise je découvre une « communauté »  de nappies. Drôle de nom me dis-je?Qu’est-ce que ça encore?Mon moteur de recherche préféré  s’avère une fois de plus être d’une grande utilité.Je découvre que Nappy est  le titre d’un documentaire fiction français de 2003 réalisé par le photographe Danakil. Ce dernier présente à travers des courts portraits des adolescents issus de la jeunesse dorée parisienne. Mais quelle rapport entre les femmes noires aux cheveux crépus et la jeunesse dorée de Neuilly-Auteuil-Pereire-Passy?
Si on veut aller encore plus loin on ne peut s’empêcher de penser aux couches Huggies Nappy (La mère que je suis n’a pas pu s’empêcher de faire la comparaison).

Le choix du nom nappy pour désigner ces femmes qui ont décidé de retourner au naturel pour revendiquer une certaine identité me fait encore aujourd’hui sourire.

013